Quelle stratégie mettre en place pour le netlinking ?

Internet, ce sont des pages qui sont reliées les unes avec les autres. Que ce soit à l’intérieur d’un site – réalisé avec un cocon sémantique, un système de silo, une hiérarchie en catégories et sous-catégories – ou bien à l’extérieur, avec des liens entre domaines différents, le système est le même. C’est justement pour cela que le web a été inventé : pour permettre de passer d’une ressource à une autre. Désormais, plus de vingt ans après l’apparition des premiers modems chez les particuliers, ce réseau international n’a fait que croître et le nombre de documents reliés les avec les autres est incalculable. Alors que penser d’un site qui serait isolé, sans lien qui le raccorde à d’autres ? Son impact serait quasi nul. C’est la raison pour laquelle le netlinking est une priorité.

Comment faire du netlinking ?

Pourtant il ne s’agit pas de faire des backlinks pour le principe, mais bel et bien de mettre au point une stratégie qui serve un objectif plus grand que la simple sortie de l’isolement : le référencement naturel, c’est-à-dire la recherche de la meilleure position possible dans les SERP, les résultats de la recherche sur Google. Mais alors, comment établir une stratégie de netlinking efficace pour le SEO ?

Première étape : sélectionner des mots-clés

La toute première chose à faire, quand on veut imaginer une stratégie de backlinks, c’est de se poser la question des mots-clés. En effet idéalement, un site traitant d’une thématique A ne devrait recevoir que des liens d’autres sites traitant de cette même thématique, ou bien encore de sites traitant de thématiques Aa, Ab ou Ac… Or, ce qui détermine la thématique d’un site, ce ne sont pas simplement les belles images qui vont en décorer les pages : ce sont les mots qui sont employés à travers ses pages.

Comment choisir ses mots ?

On sait où l’on va, quand on crée un site web : on souhaite mettre en avant des produits, des services, des conseils, des images, des vidéos… Dès lors on maîtrise son sujet. On peut commencer à lister des mots-clés ayant trait à ce que l’on fait, avec son site. Bien sûr, on finit toujours par ne plus avoir d’idées. Que faire ?

  • Rechercher des synonymes grâce à des sites dédiés :
  • Saisir son mot-clé dans Google et voir ce qu’il suggère :
  • Utiliser un outil de recherche de mots-clés :
  • Faire des recherches sur Google, en prenant le temps de parcourir les pages concurrentes :

Deuxième étape : rédiger des textes

Un backlink est toujours plus performant, pour ce qui concerne le SEO, s’il est placé dans un texte. Mais attention, pas n’importe quel texte : il faut qu’il soit bien écrit, en ce sens qu’il est important qu’il soit :

  1. riche en vocabulaire : tous ces mots-clés que que l’on a trouvés, ce sont eux qu’il faut utiliser pour écrire des textes, dont le vocabulaire est issu du champ lexical correspondant à l’univers sémantique du site
  2. bien structuré du point de vue du code HTML – H1,H2, H3, mots en gras et en italique listes à puces ou à numéros….

Troisième étape : trouver des sites pour y placer ces textes

Ce point est aussi important que les deux précédents : de la même manière que l’on a fait en sorte que les textes que l’on a écrits soient en totale correspondance linguistique avec la thématique de son site, il faut qu’ils soient publiés sur des sites qui soient de la même teneur.

Comment choisir des sites pour mes backlinks ?

Aujourd’hui les professionnels du référencement se réfèrent à des chiffres et à des nombres qui quantifient la qualité d’un site : TF, CF, DA, PA… Tous ces acronymes correspondent à une certaine réalité, mais ce qui compte le plus, c’est :

  • le fait que le site soit bel et bien indexé dans Google – saisir dans le moteur site:lesite.com pour le vérifier,
  • la qualité rédactionnelle des pages du site :
    • y trouve-t-on le même vocabulaire ?
    • les pages sont-elles bien structurées en HTML ?
    • les thématiques annexes (voir Aa, Ab, Ac plus haut) sont-elles aussi présentes ?
  • les pages du site sont reliées entre elles par des liens internes placés au cœur des contenus rédactionnels
  • idéalement, que le site est bien positionné dans Google sur certaines requêtes de la thématique

Quatrième étape : mettre en place la stratégie

Désormais, on a tous entre les mains :

  1. un large champ lexical
  2. des textes aux contenus riches
  3. une liste de sites pertinents

Il ne reste plus qu’à agencer une stratégie, en se donnant du temps et en agissant de manière réfléchie.

Que faire en premier lieu ?

La première action à mener est de publier des articles :

  • qui ont pour thème le même que celui de la page du site que l’on souhaite positionner
  • dans lesquels on place un lien qui pointe vers cette page et dont l’ancre est faite de plusieurs mots dont :
    • des articles et des prépositions : de, du, à, le, la, des
    • des verbes : acheter, voir, découvrir
    • des propositions : acheter les chaussures de vos rêves, découvrez enfin la nouvelle collection

Quels liens ajouter ensuite ?

La seconde partie de la construction de la linkwheel – le réseau de liens – concerne les thématiques annexes, c’est-à-dire les thèmes qui sont reliés à celui de la page que l’on veut référencer, mais plus indirectement. On ne va plus aborder pleinement sa thématique de base, mais écrire des textes qui sont complémentaires à celle-ci. Pour reprendre le thème des chaussures, on peut imaginer les thématiques annexes suivantes :

  • Aa : les chaussures de sport
  • Ab : les tenues de soirée
  • Ac : la mode cette année

Pour chaque article de la thématique A, on va donc imaginer des textes avec des thématiques Aa, Ab, Ac… Chacun de ces textes doit être publié sur un site que l’on choisit avec les mêmes exigences que pour les premiers textes. Il doit aussi contenir un lien mais qui, cette fois, ne va pas pointer vers le site, mais vers les articles que l’on a publiés :

Doit-on ajouter d’autres backlinks ?

Il est tout-à-fait possible de ne pas s’arrêter là, et de poursuivre dans la même logique. En clair on publie d’autres textes, avec d’autres liens. Mais cette fois, on pourra aborder d’autres thématiques, qui sont proches de Aa et de Ab, par exemple :

  • Aa : les chaussures de sport
    • Aa1 : les équipements pour le running
    • Aa2 : les chaussures des joueurs de la NBA
    • Aa3 : tout ce qu’il faut pour la randonnée
  • Ab : les tenues de soirée
    • Ab1 : les chaussures Louboutin
    • Ab2 : comment s’habiller pour une soirée aux sports d’hiver ?
    • Ab3 : rester élégante à la plage

On aura donc là un réseau de textes qui ont tous une correspondance sémantique et qui apporteront tous, chacun à leur manière, du potentiel pour positionner la page centrale dans les résultats de Google.

Pour continuer la lecture : Netlinking que faire quand ça ne marche pas ? (via sitepenalise.fr)

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.